Marre de perdre ?… Commencez à gagner !

Ça fait mal au ventre de perdre. Pas vrai ?

Oui, j’ai connu ça pendant trèèèès longtemps.

Au début, j’avais trouvé LE GRAND secret pour gagner aux courses…

Il me suffisait de devenir un expert du turf.

Informaticien de formation, je notais TOUT dans mon gros ordinateur : les noms des chevaux, leurs ancêtres, les jockeys, les entraineurs… les pistes, la corde…la météo, … jusqu’au pénétromètre…

Chaque fois que je découvrais un nouvel indice qui pouvait améliorer mes calculs, hop ! … je l’ajoutais dans ma formule.

Comme j’étais fier, … et sûr de moi.

Je « savais » que Palomar du haufor adorait le terrain humide. Que la distance était parfaite. Le jockey excellent… et, en plus, il était déferré des 4, il avait le meilleur chrono et une musique toute en 111111…. Il va gagner, c’est sûr !

Le problème, c’est que je croyais avoir toutes les bonnes infos.

Sauf que, quelques années plus tard, j’avais perdu tellement d’argent que j’aurais pu changer de voiture.

Alors je me suis dit qu’il fallait changer… de tactique !

Alors j’ai commencé à m’intéresser aux synthèses, statistiques et probabilités

En effet, les experts, ce sont les pronostiqueurs.

Quand vous avez une panne électrique, vous pouvez chercher vous-même, mais si vous ne trouvez pas, vous allez voir un électricien.

C’est son métier. Il est expert.

Comme dans tout métier, certains pronostiqueurs sont spécialisés (trot, plat, obstacle).

Et puis, il y a les bons, les très bons, et les mauvais.

En plus, un pronostiqueur peut être bon, ou mauvais, mais 50 ou 60 pronostiqueurs ne peuvent pas tous se tromper.

Première année, je note que, dans les courses de trot en quinté, si les pronos (x, y et z) donnent en premier le même cheval que la synthèse de la presse, il gagne 70 fois sur 100. Je joue… et je gagne plus de 7240 F net dans l’année (c’était encore des francs).

Waou, pas énorme, mais… un treizième mois quand même !

Je parle bien sûr de bénéfice NET, TOUTES mises déduites.

Alors j’ai bossé à fond sur le système…

Et, un après midi, j’ai découvert un truc qui allait complètement changer ma façon de jouer… et gagner !

Je me suis posé une question très simple : pourquoi ce qui est prévu n’arrive pas ?

Les 40, 50… 70 meilleurs pronostiqueurs de France disent que l’arrivée sera 1 2 3 4 5 et c’est 2 6 7 9 5 qui arrive.

P-O-U-R-Q-U-O-I ?

Le hasard ?

Pas du tout. Les courses, ce n’est pas le loto. Certains chevaux sont meilleurs que d’autres. Ils courent plus vite.

Et, les pronostiqueurs sont des professionnels. Ils connaissent les chevaux, les entraineurs, les jockeys. Comment pourraient-ils se tromper à ce point ?

Alors ?

En fait, tout le système est étudié pour vous maintenir juste à la limite.

On gagne, on perd, on gagne, on perd, on gagne, on perd… juste assez…

Parce que si vous perdez tout le temps, vous ne jouez plus. Là, il y a problème :-))

Comment font-ils ?

Ils n’ont même pas besoin de tricher. Il leur suffit de faire 2 ou 3 choses :

Ils organiser des courses, un coup sur un hippodrome fiable, avec des chevaux fiables, un coup dans un terrain vague (je blague), avec quelques ânes (je blague encore, mais pas tant que ça).

A Vincennes, avec 16 chevaux de 8 ans que l’on connait, tout se passe (assez) bien, vous gagnez souvent.

A Deaubeville, Youlouse… 16 chevaux de 3 ans, dont 5 viennent de Norvège, qui n’ont presque jamais couru,… ce n’est pas pareil !

Et puis… un coup ils vous donnent de bonnes infos, un coup de… moins bonnes !

Comment choisissez-vous vos chevaux ?

Vous y avez déjà réfléchi ?

En fait, vous allez chercher des indices, des infos…

Selon votre mode opératoire, vous regardez tels journaux, tels sites, telles cotes…. vous partez sur telles bases…

Résultat, vous pensez avoir les bons éléments, mais c’est faux. Sinon vous ne seriez pas en train de me lire.

Il est facile de faire croire que tel cheval a de grosses chances de gagner. Surtout s’il a un passé magnifique.

Il suffit de dire que c’est sa course, qu’il est en forme, que X l’a préparé… de mettre Bazire ou Soumillon à la cravache…

Sauf que, cette fois…….

Ou bien, tout simplement, il suffit de mettre un cheval en tête des pronostics 🙂

Equidia, Geny… appartiennent au PMU.

D’autres ont été rachetés. Même s’ils sont indépendants, les journalistes hippiques s’appuient sur ce que ON leur dit.

Mais alors… comment faire, sans les bonnes infos ?

Eh bien, c’est sûr, ce n’est pas facile !

Mais j’ai trouvé une solution.

Oh, je ne prétends pas avoir la science infuse. Ni détenir des pouvoirs magiques.

Contrairement à beaucoup je ne prétends pas être un expert 🙂

J’utilise le travail des experts, mais je vérifie s’ils sont fiables.

S’ils le sont, je les intègre. Sinon, non !

C’est simple !

Mais cela n’a rien à voir avec leur performance.

Contrairement à tout le monde, je n’utilise pas leur réussite, mais leur fiabilité.

Je ne vous demande pas de me croire sur parole !

Je vais juste vous montrer que ça fonctionne.

Faites un essai pour 7 petits euros pendant un mois, pour voir.

Ensuite…. vous ferez ce que vous voulez… Aucun engagement.

Pour commencer, il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

PS : si vous courrez après les gagnants, les bilans, les … trucs que l’on trouve partout, allez à la banque et prenez un livret A.

Je vous propose d’essayer, dans le VRAI monde, demain, de regarder si les pronostics gagnent.

Pas s’ils ont eu été ces dernières années. C’est facile de trouver, après coup, sur une base de données, un truc qui fonctionne.

Si les pronos ne sont pas bons, c’est simple, vous ne commandez pas le mois suivant.

Qu’avez-vous à perdre ?

7 € !!!

Si vous en êtes à ce point (peur de perdre 7 €), ne commandez pas.

En effet, cela signifie que :

  • soit vous êtes dans la misère et il vaut mieux que vous cherchiez une source de revenu fiable et stable ;
  • soit vous avez peur de tout et je ne souhaite pas vous avoir comme abonné (vous êtes ce que j’appelle un perdant né, vous hésitez quand il faudrait jouer et vous jouez quand il ne faudrait pas) ;

Il faut tout de même savoir 2 choses :

1 – Paypal n’a plus de problème de sécurité depuis de nombreuses années (sinon ce serait aux infos sur toutes les chaînes).

2 – 1turf.com a été lancé en 2008. Si nous avions arnaqué des gens depuis tout ce temps, il y aurait de nombreux messages sur internet. Simple => Google : 1turf arnaque (allez-y !)

Marre de perdre ?… Commencez à gagner !