La cote d’un cheval correspond aux mises.

Elle est donnée pour le jeu simple GAGNANT.

On dit que tel cheval est à 4/1, qui se dit 4 contre 1.

Cela signifie que pour chaque euro misé sur ce cheval, 4 euros ont été misés sur l’ensemble des autres chevaux.

Le principe est assez simple, même s’il reste difficile à assimiler : on reverse aux gagnants leurs mises, plus l’ensemble de ce qui est perdu par les autres (après déduction des prélèvements).

Ne pas confondre la cote et le rapport probable

Aujourd’hui, pour simplifier la lecture, la cote est donnée en « rapport probable ».

Si un cheval gagne avec une cote de 4 contre 1, son rapport sera de 5.

Au lieu de 4/1, vous pouvez lire 5,00.

Comment calculer les cotes en simple placé ?

Malheureusement, comme tout est donnée pour le simple GAGNANT, Vous serez obligé de faire une estimation pour le rapport PLACÉ.

Comment le rapport est-il calculé ?

Le total des mises perdues est divisé à part égale entre chaque cheval gagnant, puis par la mise totale sur chaque cheval.

Par exemple (après prélèvement du PMU) :

  • 6.000 € ont été misés sur A
  • 10.000 € ont été misés sur B
  • 1.000 € ont été misés sur C
  • 90.000 € ont été misés au total sur les chevaux perdants

Ces 90.000 sont divisés en 3, soit 30.000 par cheval gagnant.

Pour A, chaque parieur recevra (pour chaque euro misé)
sa mise 1 + (30.000/6.000 =) 5 soit 6 €.

Pour B, chaque parieur gagnant recevra (pour chaque euro misé)
sa mise 1 + (30.000/10.000 =) 3 soit 4 €.

Pour C, chaque parieur gagnant recevra (pour chaque euro misé)
sa mise 1 + (30.000/1.000 = ) 30 soit 31 €.

La méthode d’estimation rapide :

Vous enlevez 1, vous divisez par 3, puis vous ajoutez 1

Par exemple, si le rapport est de 3.7 => 3.7 – 1 = 2.7 / 3 = 0.9 + 1 = 1.9

Notez que le rapport sera plus faible si 3 favoris sont à l’arrivée, ou s’il y a peu de partants. Inversement, s’il y a beaucoup de partants, ou si votre cheval arrive avec 2 tocards, vous toucherez le jackpot.

Enfin, les rapports sont plus faibles en trot qu’en galop. Par exemple, le rapport moyen du premier favori (des courses quinté) en trot est de 1,60. En galop, il est de 2,20.

Attention : il y a souvent d’importantes différences entre la côte « probable », surtout si elle est donnée 2 jours avant la course dans un journal, et la côte « finale », donnée en direct par le PMU, sur internet ou Equidia.

Les variations de cotes sont souvent révélatrices de « bruits de couloir ou d’écurie » … plus ou moins fondés !!!