Voici un tableau que personne ne vous a montré :

tableau

Explication :

Sur 2500 courses, j’ai repositionné les arrivées dans l’ordre des favoris.

Par exemple (purement théorique), les numéros des favoris sont dans l’ordre :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 …

Le 1 étant le premier favori, et le 16 le dernier des tocards.

Si l’arrivée a été 12 6 9 3 7

Je les ai repositionnés : 3 6 7 9 12

Le 3 étant plus favori que le 6. Le 6 plus que le 7… etc.

Ensuite, j’ai calculé le pourcentage de réussite de chaque position (1er favori, 2ème,…).

Tout d’abord, vous remarquez dans chaque colonne un pourcentage plus élevé. Par exemple, le 1er favori arrive 62 fois sur 100 (dans les 5 premiers).

Mais, plus étonnant, le 4ème favori arrive plus souvent que le 3ème, en 3ème colonne.

Encore plus étonnant, en 4ème colonne, on trouve le 8ème favori à la plus forte réussite.

Cela signifie qu’il est préférable de commencer par la combinaison 1-2-4-8 (évidemment, ce ne sont pas les numéros des chevaux, mais leur position dans l’ordre par favori).

Ensuite, vous pouvez constater que si vous pariez sur les 8 premiers favoris (ce que font 99 joueurs sur 100), vous n’avez que 11 % de réussite potentielle (dernière colonne : 1+2+3+5). Alors que les plus malins ont presque 4 fois plus de chance en pariant sur les chevaux de la 11ème à la 14ème position (11-10-10-11 = 42 %).

Les meilleures combinaisons sont donc les positions 1 2 4 8  et de 11 à 14 en champ réduit.

Vous pouvez aussi jouer 9 quintés, chacun un nombre de fois correspondant à sa réussite :

  • 6 fois le premier favori
  • 2 fois le 2ème
  • 1 fois le 3ème

Ensuite :

  • 3 fois le 2ème
  • 3 fois le 3ème
  • 2 fois le 4ème
  • 1 fois le 5ème

Puis :

  • 1 fois le 3ème
  • 2 fois le 4ème
  • 2 fois le 5ème
  • 2 fois le 6ème
  • 1 fois le 7ème
  • 1 fois le 8ème

Et ainsi de suite. Puis en changeant l’ordre.


Mais il y a d’autres tableaux

En effet, que se passe-t-il si le premier favori arrive ?

Que devient le tableau ?

Quel est le pourcentage de réussite de chacun des autres chevaux ?

Donc, dans un jeu avec le 1er favori, que faut-il choisir comme deuxième base ?

Et si le 1er et le 2ème arrive ?

Ou bien le 1er et le 3ème ?

Quel doit être la 3ème base ?

Et ainsi de suite…

Mieux encore…

Que deviennent ces tableaux en trot, plat, obstacle ?

Comment changent-ils avec seulement 14 partants ?

Il ne faudra peut être pas prendre le 8ème favori mais le 7ème, ni faire un champ en 11 à 14, mais peut-être en 10 à 13, ou 9 à 12.

Et avec 19 partants ?

Et… ce n’est pas tout…

Selon que la course est plutôt normale, plutôt bizarre ou très bizarre, que devient ce tableau ?

Vous imaginez la différence qu’il y a entre celui qui sait tout ça et celui qui joue au petit bonheur la chance ?

Celui qui fait son petit papier chaque matin en cherchant les gagnants, et, l’autre, qui sait exactement ce qu’il faut faire pour gagner !