Lorsque vous disposez d’une base de données, vous effectuez en permanence des recherches du genre : « si je jouais ceci que se passerait-il ? ».

Inévitablement, vous allez découvrir des solutions rentables.

Par exemple (ce n’est qu’un exemple), vous découvrez qu’en jouant le deuxième favori des courses de trot lorsqu’il est à l’écart 2, vous doublez votre capital chaque année. Vérification faites sur 15 ans.

Ou bien lorsque le cheval est déféré des 4 et qui n’a pas gagné depuis 3 courses, il gagne si le montant de la prime est supérieur à 40.000 € (ce n’est qu’un faux exemple).

Vous testez pendant 2 ou 3 mois, ça marche, vous gagnez.

Vous engagez des sommes plus importantes.

Vous pouvez même commencer à vendre la méthode, de bonne foi (méthode testée depuis 1996, aucune année perdante, rentabilité garantie).

C’est super, l’argent rentre !

Mais, après 2 semaines, ou 2 mois, tout semble aller de travers. Vous commencez à perdre. Comme vous êtes sûr de votre coup, vous engagez des sommes plus importantes.

« Je l’ai testé, vérifié, je suis sûr que ça marche. Le plan va revenir, je vais me refaire… ».

Et vous perdez de plus en plus gros, jusqu’à votre chemise !

Pourquoi ?

Lisez bien ceci :

Les courses ne présentent Absolument
Aucune Certitude de R E G U L A R I T É

Ni sur une semaine, ni sur un mois, ni sur un an, ni sur 10 ans.

Ce qui a été vrai jusqu’à aujourd’hui, depuis 30 ans, ne le sera plus demain.

Demander un bilan est aussi inutile que de demander la météo des 5 dernières années, pour savoir quel temps il fera demain.

A la limite, cela permet une meilleure approche, mais, en aucun cas, une certitude.

Aucun pronostiqueur sérieux ne peut vous garantir la réussite et même le plus beau bilan ne peut vous assurer des gains futurs au PMU.

 

Autres articles :