Les chevaux, comme les athlètes ont des performances assez constantes.

Pourtant, les réductions kilométriques sont souvent très différentes.

Pourquoi ?

Très simple : les distances et les niveaux de courses sont différents !

Au départ, les chevaux mettent un certain temps pour atteindre la vitesse de croisière.

Puis, si la distance est longue, ils fatiguent.

Et l’ensemble dépend du train de la course.

Il faut donc TOUJOURS comparer les temps de deux chevaux sur des distances identiques et vérifier que les primes soient sensiblement identiques.

Par ex. 2 courses de 2600m avec une prime de 48.000 €. Et pas le temps d’un cheval dans une course de 2100m à 20.000 € et un autre dans une course de 2800m à 100.000 €.